La Réunion

Plus bêtes qu’anges d’un côté et démons nationalistes de l’autre

Brève
12/01/2021

Le maire de St-André et sa famille ont été agressés par des « anges » de téléréalité. Ces personnes, dont la prestation télévisuelle consiste à se laisser filmer toute la journée dans leur intimité, ne supportaient pas que dans la salle du restaurant de St-Denis où ils déjeunaient des clients les prennent en photo.

Cet épisode aurait pu n’être que grotesque à la rubrique des faits divers mais il est devenu politique du fait que Bédier y a vu l’agression de créoles réunionnais par des colonisateurs dominants.

Les classes populaires appauvries, méprisées, laissées de côté par un système économique au service des possédants peuvent être sensibles à un tel discours.

Mais les travailleurs ne doivent pas s’y tromper : les exploiteurs, ceux qui raflent l’argent public et jettent les travailleurs au chômage et dans la précarité sont autant créoles que zoreils, blancs ou noirs, la seule couleur qu’ils vénèrent c’est le profit capitaliste.

En utilisant les frasques de quelques décérébrés, produits de ce système dont ils sont les défenseurs, des responsables politiques unis dans un chœur indigné, cherchent à cacher cette réalité. Ils invoquent la « défense des réunionnais » pour mieux désarmer les travailleurs face à leurs véritables oppresseurs.

 

 

 

 

Les dernières brèves