La Réunion

Absence de transports en commun : tout bénef pour les capitalistes !

Brève
29/08/2019

À La Réunion, quatre ménages sur dix ont un crédit en cours et parmi ces crédits, 70 % sont consacrés à l'achat d'une automobile.

Pas étonnant dans un pays où les transports en commun sont notoirement insuffisants et ne laissent pas d'autre choix aux travailleurs que d'acheter un véhicule personnel pour se déplacer.

Cette absence de transports en commun ne bénéficie en dernier ressort qu'aux capitalistes des concessions automobile (les Foucque, Hayot ou Caillé) qui imposent en plus aux consommateurs réunionnais des prix fortement majorés par rapport à ceux pratiqués en métropole, et aux banques qui se gavent avec les crédits à la consommation.

Elle génère à l'inverse force de désagréments pour la population laborieuse qui en plus de devoir s'endetter, doit supporter les embouteillages sans fin pour aller et revenir du travail, générateurs de fatigue et d'agressivité, et est victime d'accidents de la route, parfois mortels.

Aller dans le mur c'est le seul avenir garanti par le capitalisme. N'est-il pas temps de changer de route ?

La Réunion

Madagascar : une augmentation de misère pour un SMIG de misère

Brève
26/08/2019

 

Le président de Madagascar, Andry Rajoelina, avait annoncé le 1er mai dernier une « forte augmentation du SMIG de 19% ». Le SMIG passe donc de 42 euros à 50 euros par mois, soit 1,67 euros par jour alors que le seuil de pauvreté est à 1,85 euros par jour ! En outre, peu de travailleurs sont concernés, car 90% d'entre eux sont dans l'économie informelle où les salaires sont encore plus bas.

Le patronat prétend que la compétitivité des entreprises malgaches serait mise en danger par cette augmentation « brutale » d'un peu plus de 26 centimes par jour. Sans vergogne il a demandé en urgence des compensations : une augmentation du temps de travail, une exonération des heures supplémentaires et une baisse des impôts sur le bénéfice de 20 à 10%.

Ces demandes ont eu un écho favorable auprès du gouvernement du Premier Ministre Christian Ntsay, ancien expert auprès de la Banque mondiale, de l'Union européenne... et directeur de l'Organisation Internationale du Travail pour la zone de l'océan indien.

Pour sortir de la misère et imposer les augmentations de salaire à hauteur de leurs besoins, il faudra que les travailleurs se fassent craindre et imposent leurs revendications par la lutte collective.

 

La Réunion

Rentrée scolaire à Mayotte : des milliers d'enfants non scolarisés

Brève
24/08/2019

À Mayotte, environ 100 000 élèves, soit 40 % de la population, ont fait leur rentrée à la fin du mois d'août dans les écoles, collèges et lycées. Face à la hausse régulière des effectifs, les autorités n'ont pas anticipé. Conséquence, des milliers d'enfants ne sont pas scolarisés, ainsi que l'a précisé un reportage de la télévision locale. À rebours des annonces de Macron, des milliers d’enfants de plus de trois ans ne seront pas inscrits dans une école alors qu’ils en ont le droit !

Pour ceux qui ont une place dans un établissement, les conditions d'études ne sont souvent pas satisfaisantes, avec des locaux parfois délabrés, sans climatisation, des toitures qui fuient, pas ou peu de matériel dans certaines matières. De plus, le redoublement est quasiment en voie de disparition.

Les établissements sont pleins à craquer. Le vice-rectorat assure avoir un plan de construction d'établissements scolaires, mais les retards de livraison sont importants.

Bref, en y ajoutant la précarité des agents et les réformes du gouvernement, on voit que les motifs de colère ne manquent pas pour les personnels, les parents d'élèves et les élèves de l'île !

La Réunion

Zéro pointé !

Brève
14/07/2019

 

Cette semaine L’État, la Région Réunion, le Département et les communautés de communes ont signé un « contrat de convergences » qui remplace le « contrat de plan État-Région ».

À entendre le gouvernement et les élus locaux de tous bords, ce contrat d’un montant total de 608 millions d'euros serait la cagnotte du siècle ! Il est censé combler tous les retards et « changer la vie des gens » selon Macron.

Le gouvernement clame vouloir zéro exclusion, zéro carbone, zéro déchet, zéro polluant agricole et zéro vulnérabilité au changement climatique.

C’est de la foutaise ! Rien que pour résorber le manque de logements sociaux, il faudrait plusieurs milliards d’euros !

La « Trajectoire 5.0 » de Macron, c'est la marche arrière pour la population laborieuse.

La Réunion

L'argent public pour les hôpitaux, pas pour les patrons !

Brève
31/05/2019

Confrontés à une situation de plus en plus dramatique aux urgences de l'hôpital de Terre-Sainte, les agents de ce service ont déposé un préavis de grève illimité à partir du 5 juin si la direction ne leur fournissait pas plus de moyens humains pour faire face à l'afflux de malades.

Pour cause d'effectifs et de locaux insuffisants, des dizaines de patients attendent des journées entières dans les couloirs sur des brancards qu'on les prenne en charge.

Une réunion de négociation s'est tenue mardi 28 mai à l'issue de laquelle aucune avancée n'a été obtenue. Les agents hospitaliers ont donc confirmé leur décision d'arrêter le travail le 5 juin prochain.

L'argent manque dans les hôpitaux, mais jamais pour le grand patronat, ni pour les interventions guerrières de la France en Afrique ou au Moyen-Orient !