Courage, fuyons !

Brève
27/07/2009

Depuis quelques mois, la direction a relancé ses opérations de coupures impayés. Contrairement aux milliers de travailleurs licenciés et aux ressources diminuées, la direction d'EDF ne connaît pas la crise...

Les ouvriers PI des agences sont donc envoyés au feu, et parfois ça finit mal, ils se font agresser, comme à Moufia et à Saint Pierre.

Mais quand il s'agit de reconnaître ses responsabilités dans ces incidents, nos donneurs d'ordre sont aux abonnés absents !

Investir, pour quoi faire ?

Brève
27/07/2009

Lors des dernières pannes qui ont affecté les usines du Gol et de Bois Rouge, on a pu voir Manitou à la télé nous expliquer qu'il avait décidé de faire procéder à des coupures préventives de certains quartiers pour éviter un clash sur toute l'île. Que d'attention de sa part !

La vérité est moins reluisante : depuis de années, EDF se refuse à investir dans de nouveaux moyens de production de base pour répondre aux besoins d'un nombre toujours plus grand de consommateurs. Ce qui fait qu'elle se retrouve aujourd'hui incapable de prendre le relai avec ces propres moyens de production en cas d'indisponibilité des moyens de production privés.

Pas nouvelle sa politique

Brève
27/07/2009

EDF a décidé elle aussi de se mettre sur les rangs pour la production d' énergies « nouvelles » et renouvelables à la Réunion. On ne sait pas si ça va lui rapporter gros, mais ça fait vertueux.

Il y a cependant un domaine où la direction d'EDF ne renouvelle pas beaucoup, c'est dans le domaine des « ressources humaines ». Il n'existe en effet pas un service où des départs à la retraite ou des mutations ne sont pas remplacés si bien que d'année en année les effectifs du centre diminuent en chiffres absolus.

Et pourtant de l'énergie humaine et renouvelable, c'est pas ce qui manque au Pôle Emploi !

EDF doit payer !

Brève
27/07/2009

L'accord Bino a commencé à s'appliquer aussi à la Réunion. Le gouvernement a accepté, suite à la grève générale des Antilles, et aux journées de grève de mars à la Réunion, d'appliquer les 100 € mensuels du RSTA dans tous les DOM. A cela s'ajoute le « bonus » patronal de 50, 60 ou 55 € jusqu'à 2,6 fois le Smic en fonction des tranches salariales. Jusqu'à présent seuls les patrons adhérents au Médef acceptaient d'appliquer cet accord. Mais la sous-commission de la négociation collective a donné son feu vert jeudi 23 juillet dernier pour étendre cet accord à toutes les entreprises.

La direction d'EDF cotisant au Médef, on ne voit pas par quel stratagème elle pourrait s'exonérer de nous faire bénéficier de cette avancée, surtout en cette période de vaches maigres salariale qu'elle nous impose depuis trop longtemps à notre goût.