La Réunion :  "Le vrai vote à gauche, c'est Lutte Ouvrière"

Article de presse
04/03/2017

Article du JIR
"Le vrai vote à gauche, c'est Lutte Ouvrière"
Samedi 4 mars 2017

C'est par un soutien aux salariés du CHU qu'a débuté la conférence hier.
Autant le dire tout de suite, le parti de Nathalie Arthaud n'ira pas défiler pour
soutenir François Fillon ! «Il ne se rend même pas compte du décalage qu'il y a
entre les leçons de morale et ses actes !», clame Serge Latchoumanin. Aucun
candidat à la présidentielle «qui se prépare à servir la bourgeoisie», ne trouve
grâce aux yeux du parti des travailleurs. Pas mieux pour Jean-Luc Mélenchon :
«Nous ne disons pas la même chose, lui ne veut pas interdire les licenciements,
nous oui. Il n'empêcherait pas les licenciements au CHU, à SFR...», tacle Didier
Lombard, futur candidat aux législatives dans la 6e circonscription. «Il lance
des promesses en l'air mais sans dire où il prendra l'argent, nous oui, sur les
profits du grand capitalisme et du grand patronat, l'argent il y en a». Le Pen ?
«Une candidate bourgeoise attachée à l'ordre capitaliste». «Le vrai vote utile
pour les travailleurs, les ouvriers, employés, ceux qui sont condamnés au
chômage et aux petits boulots, le vrai vote à gauche, c'est Lutte Ouvrière», lance
Serge Latchoumanin.
Lui sera candidat dans la 4e circonscription. Il n'y a que dans la 7e
circonscription (Saint-Leu), que le parti ne devrait pas être représenté. On
retrouvera Jean-Yves Payet dans la 5e, Corinne Gasp dans la 1ère, Christophe
Vigne dans la 2e et Catherine M'Couezou dans la 3e.
Le parti ne fait pas dans la demi-mesure sociale : hausse des salaires, minima
sociaux et retraites de 300 euros, répartition du travail pour tous sans baisse
des salaires, réduction du temps de travail, SMIC porté à 1 800 euros,
interdiction des licenciements...
Malgré tout, Nathalie Arthaud reste créditée de 1% d'intentions de vote dans les
sondages ? «Contre 242h pour Fillon, Lutte ouvrière ne bénéficie que de
quelques minutes de temps de parole, C'est ça l'égalité démocratique ?» Le
revenu universel proposé par Benoît Hamon ? «On va le financer comment ?
Nous sommes les seuls à proposer de vraies solutions pour donner du travail à
tous et ça ne se fera qu'en prenant au capitalisme. Il faut faire baisser les
souffrances au travail. Lutte ouvrière ce sont des mesures immédiates pour les
travailleurs».
P.M.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © Le JIR