De Foucque à Toyota-Tsusho, leur morale : la rapacité !

Communiqué
28/12/2013

Lutte Ouvrière tient à exprimer sa solidarité avec les travailleurs de Citroën en grève depuis 38 jours.

Ils s'opposent à trois mises à pied de militants syndicaux dans cette entreprise où il semble que les patrons ont la nostalgie du système esclavagiste. Pour un salaire de 1100 euros par mois les travailleurs seraient censés supporter les pressions continuelles et les sanctions contre ceux qui veulent faire respecter leur droit et leur dignité.

Des Foucque, descendants des grandes familles esclavagistes, au groupe Toyota-Tsusho les capitalistes licencient des travailleurs et usent ceux qui restent au travail pour augmenter leur sacro-saint profit.

Que cette fois ils tombent sur un os a de quoi emporter la sympathie du monde du travail.

Jean-Yves PAYET