L’ARGENT PUBLIC POUR L’ÉCOLE PUBLIQUE !

Communiqué
21/03/2012

La réduction générale des politiques publiques mise en place par le gouvernement Sarkozy, a des conséquences désastreuses sur l'Éducation.

À la Réunion, 161 postes, ainsi que de nombreuses classes, ont été supprimés rien qu'en 2012. Dans le primaire, il y a dorénavant des classes de 28, voire de 31 élèves. Comment s'étonner, alors, que des enfants arrivent en 6ème en ne sachant ni lire ni écrire?

Il est tout aussi révoltant de voir l'État restreindre les moyens qui permettraient aux communes d'améliorer et d'entretenir les écoles. Ces derniers jours, à Saint-Louis et à Saint-Gilles, des parents ont dû manifester, parfois à plusieurs reprises, pour exiger que leurs enfants ne soient pas sous la pluie dans la cour de l'école, ou n'attrapent pas de maladies à cause de la présence de rats, y compris dans les cantines !

Le gouvernement se défausse de ses responsabilités et continue de prétendre que le problème n'est pas le manque de moyens mais leur mauvaise répartition. Quelle insulte faite aux parents des classes populaires!

L'argent de nos impôts doit servir aux services publics utiles à la population, pas aux banquiers et aux classes riches !

Jean-Yves PAYET