Les yeux doux de Sarkozy... aux patrons

Communiqué
23/01/2010

Sarkozy est soi-disant venu à la Réunion pour présenter ses vœux aux populations des DOM. En fait, les discours qu'il a tenus à Saint-Pierre et au Parc des Expositions de Saint-Denis ne s'adressaient qu'aux attentes du grand patronat.

En dehors des centaines d'hommes armés destinés à maintenir à bonne distance toutes les victimes du système social injuste dont il est le porte-parole, Sarkozy n'a pas fait un pas sans cesser d'être encadré par les de Châteauvieux, Hayot, Proglio patron d'EDF, Pelata, numéro 2 de Renault, et d'autres semblables compagnies.

En revanche, il n'y avait rien pour les Smicards, les petits retraités ou les chômeurs. Rien pour les 1200 licenciées de l'Arast, rien pour la jeunesse en quête d'emplois, rien pour le logement social ou les transports en commun, rien pour la lutte contre l'illettrisme.

Cette fois encore la démonstration a été faite : les travailleurs n'ont rien à attendre de Sarkozy.

Jean-Yves PAYET