LUTTE OUVRIÈRE DANS LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES

Communiqué
14/05/2012

Lutte Ouvrière présente 5 candidats à la RÉUNION aux élections législatives du 10 juin prochain.

Dans la 1ère circonscription : Corinne BAÏKIOM, 40 ans, conseillère en gestion avec pour suppléant Paul TECHER, 65 ans, retraité de la Poste.

Dans la 2ère circonscription : Mickaël HOAREAU, 28 ans, informaticien avec pour suppléante Roselyne LEGENTIL, 53 ans, vendeuse.

Dans la 4ère circonscription : Serge LATCHOUMANIN, 44 ans, technicien en bâtiment avec pour suppléant Émile AMILY, 36 ans, enseignant.

Dans la 5ère circonscription : Jean-Yves PAYET, 45 ans, technicien agricole avec pour suppléante Edwige GRONDIN, 30 ans, technicienne en bâtiment au chômage.

Dans la 6ère circonscription : Didier LOMBARD, 59 ans, retraité EDF avec pour suppléante Linda PAYET, 35 ans, chercheuse en physique.

Partout, les candidats de Lutte Ouvrière défendront le programme de lutte que Nathalie Arthaud a mis en avant lors de l'élection présidentielle et qui correspond aux nécessités vitales de millions de travailleurs, notamment l'interdiction des licenciements et la répartition du travail entre tous sans perte de salaire, ainsi que l'augmentation des salaires, pensions et allocations et leur indexation sur les prix par l'échelle mobile des salaires.

Même s'il se pare de l'étiquette socialiste, le nouveau président François Hollande se déclare prêt à rembourser une dette creusée par la spéculation financière, ce qui ne manquera pas de se traduire par de nouvelles mesures d'austérité contre les travailleurs.

Il est indispensable que se fasse entendre au sein de la classe ouvrière un courant d'idées communiste, qui dénonce ce système capitaliste qui a fait faillite et mette en avant les revendications vitales que les travailleurs devront imposer par la lutte.

Lutte Ouvrière sera présente dans ces élections afin que l'opposition politique au pouvoir socialiste ne vienne pas seulement de la droite, mais de femmes et d'hommes qui sont du côté des intérêts du monde du travail et n'acceptent pas qu'ils soient bradés.

Jean-Yves PAYET