Non à l'intervention de la France au Mali

Communiqué
13/01/2013

Avec la décision de Hollande d'intervenir militairement au Mali, la France s'engage une fois de plus dans une aventure militaire. Ses interventions armées en Irak, en Afghanistan ou en Lybie ne lui ont pas suffi. Aujourd'hui, sous prétexte d'appel à l'aide du gouvernement malien, et de stopper l'avancée des groupes islamistes dans ce pays, le gouvernement français continue la politique d'ingérence coloniale de ses prédécesseurs.

Quand il évoque la protection de la population malienne, le soutien à un gouvernement ami ou la protection des ressortissants français au Mali, il ment. Ce qui motive l'intervention armée de la France, ce sont les intérêts de ses capitalistes dans ce pays et plus généralement dans la zone. Ces intérêts risquent de pâtir d'une déstabilisation de la région : là est le véritable motif de l'intervention militaire de la France.

Hollande, pas plus que ses prédécesseurs n'a que faire de la population malienne exploitée, y compris par les capitalistes français, et réprimée par tous les gouvernements maliens amis de la France.

L'armée française hors d'Afrique !

Jean-Yves PAYET