Non aux licenciements !

Communiqué
09/07/2010

Le 21 juillet la direction du groupe Caillé et les syndicats seront à nouveau devant le tribunal de commerce de Saint Denis pour faire le point sur la situation du groupe.

Le groupe Caillé vient d'annoncer le licenciement de 51 salariés de SODEXPRO, sa filiale qui gère les achats et l'approvisionnement des magasins de l'île.

A ces licenciements s'ajouteraient 15 autres du magasin Leader Price de Saint Joseph.

Fin juin les magasins de même enseigne de Saint Pierre Caserne et du centre ville de Sainte Suzanne ont fermé leurs portes.

Le Leader Price de Saint Paul est en passe de connaître le même sort. Qu'en sera-t-il des autres magasins ?

Au mois d'avril 2009 François Caillé, président du groupe, déclarait que la marque Leader Price avait « encore un bel avenir à la Réunion ».

Un an plus tard, les licenciements pleuvent et le groupe est en « procédure de sauvegarde » ! Cherchez l'erreur...

François Caillé cherche à sauvegarder ses profits ! Pour sauvegarder les emplois et les salaires perdus les travailleurs ne peuvent compter que sur leur mobilisation

Si les entreprises du groupe Caillé sont aujourd'hui en difficulté, ce n'est pas la faute des salariés. Ce n'est donc pas à eux de faire les frais de la rapacité du patron et des actionnaires.