NON AUX LICENCIEMENTS À LA S.I.B.

Communiqué
15/02/2014

La confirmation ce 14 février par les dirigeants du trust Colgate Palmolive de la fermeture de l'usine de la Société Industrielle de Bourbon (SIB) du Port avec pour conséquence le licenciement de ses trente trois salariés constitue une vraie provocation de la part de ce groupe riche à milliards.

L'usine du Port de la SIB était elle même bénéficiaire et ses carnets de commandes étaient pleins, mais les capitalistes de Colgate Palmolive ne s'embarrassent même pas de faux fuyants pour justifier leur décision. Non, ils jettent sans vergogne des travailleurs à la rue: la fermeture de la SIB va ainsi leur rapporter 2 millions d'euros de plus par an. Faire plus de profits, et par tous les moyens, tel est le seul motif de leur décision !

Dans un cas pareil, le minimum que pourrait faire l'actuel gouvernement, ce serait d'interdire aux patrons de Colgate Palmolive de licencier, ce serait aussi de l'obliger à rembourser les millions de fonds publics qui leur ont été accordés sous forme de subventions et aides diverses afin d'assurer la continuité du paiement des salaires des ouvriers de la SIB.

Non aux licenciements à la SIB ! Solidarité avec ses travailleurs !

Jean-Yves PAYET