Patronat et gouvernement ont scellé un pacte contre les travailleurs. Les travailleurs doivent se préparer à une riposte d'ampleur !

Communiqué
02/01/2015

L'année qui vient de s'écouler a été marquée du sceau de l'austérité imposée par le patronat et le gouvernement Hollande aux classes populaires.

Aux exigences des capitalistes pour faciliter les licenciements, accentuer la précarité dans le monde du travail, baisser les salaires, les retraites etc. le gouvernement a répondu servilement en adoptant des lois et en prenant des mesures aussi défavorables aux travailleurs et aux plus pauvres les unes que les autres.

Parmi elles, le pacte de responsabilité est entré en vigueur le 1er janvier 2015.

Ce seront encore plusieurs milliards qui seront donnés cette année et les années suivantes au patronat en cadeau tout en spoliant toujours un peu plus les travailleurs, les retraités, les jeunes.

À la Réunion les capitalistes ont été particulièrement choyés puisque leurs demandes de rehausser le Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi de 6 à 9 % et la défiscalisation dans le logement ont été satisfaites pleinement.

Mais malgré toutes les largesses du gouvernement à son égard le patronat réunionnais en redemande encore plus comme l'ont exprimé ses principaux représentants en prononçant leurs vœux pour la nouvelle année.

De son côté, le gouvernement va continuer sa politique anti ouvrière pour répondre aux attentes des capitalistes. La future loi Macron en est une nouvelle preuve et une nouvelle attaque contre le monde du travail.

La bourgeoisie pour sauvegarder son profit dans cette période de crise continuera à faire la guerre aux travailleurs et à prélever sur leurs dos tout ce qu'elle pourra.

En 2014, dans certaines entreprises comme à la Cilam, à la CAF, les entreprises portuaires les travailleurs ne se sont pas laissés faire et ont mené des bagarres pour résister aux coups de leurs directions et réclamer des augmentations de salaires et de meilleures conditions de travail.

Mais pour rendre les coups à la hauteur de ceux qui sont portés contre eux par le patronat et le gouvernement à son service, les travailleurs devront se préparer à mener de luttes collectives de plus grande ampleur en opposant aux plans des capitalistes leurs propres plans qui correspondent à leurs intérêts !

Jean-Yves PAYET