Quand les représentants des grandes puissances rendent hommage à Mandela

Communiqué
07/12/2013

Après avoir été emprisonné pendant un quart de siècle pour avoir été un dirigeant de l'ANC et de la lutte des Noirs pauvres contre l'Apartheid, Nelson Mandela est mort. Il est encensé aujourd'hui par les représentants de pays qui n'avaient rien trouvé à redire à son emprisonnement, quand il croupissait dans les prisons d'Afrique du sud.

Devenu chef de l'État, il avait mis un terme à l'apartheid, tout en protégeant la frange de privilégiés noire ou blanche au nom de la « réconciliation ». C'est cela qui lui vaut aujourd'hui les hommages venus de toutes parts. L'élite privilégiée noire a pu accéder en partie à la mangeoire aux côtés de la minorité blanche, mais l'apartheid social lui n'a pas disparu. Les travailleurs Noirs continuent de subir des conditions de travail, de vie et de logement indignes.

Le combat des exploités contre tous leurs exploiteurs, noirs ou blancs, reste encore d'actualité en Afrique du sud.

Jean-Yves PAYET