Toulouse

Grève au 115

Brève
01/11/2018

La cinquantaine de salariés du Samu social qui gère l’hébergement d’urgence se sont mis tous en grève jeudi 18 octobre car la situation est devenue ingérable.

Ils ne sont plus que 3 agents pour suivre 800 hébergés à l’hôtel suite à deux suppressions de postes. A la fin de l’hiver dernier, 300 personnes en famille ont été remises à la rue sans solution même temporaire. Les appels explosent et le 115 ne peut répondre qu’a moins de 10 % d’entre eux.

Les salariés demandent le renforcement immédiat de leurs effectifs et la création de places d’hébergement d’urgence. Mais pour l’État l’urgence, c’est d’aider les super-riches !

Toulouse

Une société impitoyable

Brève
17/10/2018

À Toulouse les centres d'hébergements sont tellement saturés et insuffisants que de nombreuses familles avec enfants campent sur les trottoirs, près des stations de métro et même à l'hôpital Purpan. Là, la direction a embauché des vigiles pour leur interdire l'accès aux bâtiments et donc l'accès à l'eau potable et aux toilettes.

Bien sûr, ces installations ne sont idéales ni pour les usagers, ni pour ces familles. Mais si ces personnes étaient correctement logées, elles n'auraient pas à squatter d'un lieu à un autre pour se mettre à l'abri.

Toulouse

Les cliniques privées ont la santé

Brève
17/10/2018

La clinique Capio La Croix du Sud, issue de la fusion des cliniques du Parc et St Jean du Languedoc, vient d'ouvrir à Quint-Fonsegrives. Avec 33 000 m2 de surface, 29 blocs opératoires, près de 400 lits et ses chambres "ambiance hôtel", c'est l'une des plus grosses de la région. Le groupe Capio, qui possède la clinique ainsi que celles de Beaupuy et des Cèdres, prévoit 85 000 patients la première année et un chiffre d'affaires avancé de 60 millions d'euros. Et pour faciliter l'accès à ce pôle médical, un échangeur va voir le jour, payé pour moitié par Toulouse Métropole et la région.

Après l'argent des assurés sociaux via la sécurité sociale, cette nouvelle clinique bénéficiera aussi de celui des contribuables, via les impôts locaux.

Toulouse

Le désert postal gagne du terrain

Brève
16/10/2018

A Toulouse, le bureau de poste d’Esquirol a fermé début septembre. Celui de Croix de Pierre fermera le 31 décembre alors que 300 personnes par jour passent dans ce bureau. Visiblement ce n’est pas suffisant pour La Poste. C'est le bureau de St Cyprien qui va récupérer la clientèle de Croix de Pierre, mais sans effectif supplémentaire.

Moins de service au public et hémorragie d’emplois pour les postiers : c’est encore la société qui recule. 

Toulouse

Méric-Moudenc, duel pour un fromage

Brève
16/10/2018

Le match Méric (président PS du Conseil Départemental) et Moudenc (président de droite de Toulouse Métropole) continue au sujet du transfert d'une partie des compétences du CD vers la métropole. Chacun convoque son camp, écrit aux maires, communique vis à vis de son personnel et de la presse : « défense de la ruralité et solidarité » pour l’un, « simplification du mille feuille territorial » pour l’autre.

En réalité, c’est un joli fromage pour lequel ils se disputent. Mais ce qu’il faut dénoncer là-dedans c’est la politique « d’optimisation », c'est-à-dire la réorganisation pour économiser des postes de fonctionnaires quitte à dégrader le service public. Exactement comme ça se passait sous Hollande et Sarkozy !