Toulouse

Aéro Technique Espace (ATE) : grève contre les conditions de travail

Brève
08/03/2019

Pour dénoncer la situation scandaleuse de leurs conditions de travail, toute l’unité de production de Cornebarieu , soit une cinquantaine de travailleurs, est en grève depuis jeudi 7 mars et jusqu’à ce week-end.

ATE est une entreprise de peinture, sous-traitante de l’aéronautique en particulier auprès d’Airbus et d’ATR. Dans l’atelier, les travailleurs sont continuellement en contact avec des produits contenant du chrome hexavalent. C’est un composé chimique cancérigène et mutagène que l’on trouve dans les peintures, sous-couches et mastics. Bien que l’utilisation de ce composé soit interdite depuis septembre 2017, certaines entreprises ont eu droit à des dérogations, notamment dans la filière aéronautique.

Sur le site de Cornebarrieu, la salle de peinture a été modifiée il y a quelques semaines, et les conditions d’aspirations et de filtration des composés toxiques sont devenues pour le moins insuffisantes. Ainsi, certains travailleurs devant travailler à leur ordinateur, dans leur bureau en dehors de la salle de peinture, gardent des masques à cartouche.

L'inspection du travail et la Carsat ont effectué des contrôles et ont estimé que le système d'aspiration était 10 fois inférieur aux normes de l'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité). Mais aucun travaux n’ont été fait.

On va au travail pour gagner sa vie, pas pour se faire empoisonner, et les travailleurs ne veulent pas se laisser faire : ils ont raison de se battre !