Toulouse

Airbus : une nouvelle attaque contre les travailleurs

Brève
13/03/2018

C’est le 7 mars dernier qu’Airbus a annoncé le nouvelle attaque contre les travailleurs : plus de 3 700 postes devraient être supprimés ou déplacés en Europe dont 470 en France. Le site de Toulouse sera touché : 320 postes en moins. Et c’est sans compter tous les emplois chez les sous-traitants. En cause, la baisse de cadence de l’A380 et de l’A400M.

C’est scandaleux alors qu’Airbus vient d’annoncer 2,87 milliards d’euros de bénéfices en 2017, 3 fois plus qu’en 2016 ! Les dirigeants d'Airbus savent très bien défendre leurs intérêts quelle que soit la situation. Et bien les travailleurs doivent défendre également leurs intérêts quel que soit le prétexte des attaques. Pour que personne ne reste sur le tarmac, il faudra imposer : aucune suppression d’emplois y compris chez les intérimaires et autres précaires, mais diminution du temps de travail ; répartition du travail entre tous pour travailler tous et permettre à chacun de garder son emploi et son salaire ; transfert du travail et pas des travailleurs.