Toulouse

AZF : Total coupable… mais pas condamné !

Brève
19/12/2019

Après 18 ans de procédure, la cour de cassation a confirmé le deuxième jugement en appel condamnant le directeur de l’usine et la filiale Grande Paroisse, pour l’explosion de l’usine AZF le 21 septembre 2001. Rappelons que cette catatrophe avait fait 31 morts, des milliers de blessés et des dizaines de milliers de sinistrés dans les quartiers populaires de Toulouse.

Malgré l’avalanche d’experts et d’avocats à la solde de Total, malgré les agissements de la commission d’enquête interne de Total qui a effacé les preuves, malgré les montagnes de rumeurs complotistes distillées par les officines de l’industriel, la justice a tranché. Les effectifs insuffisants, l’appel à une sous-traitance non contrôlée, la non maîtrise des déchets, la recherche du profit maximum au mépris des règles de sécurité, c’est cette irresponsabilité qui a conduit à ce que la justice appelle « la mise en danger de la vie d’autrui ».

Mais le seul vrai responsable et coupable, le donneur d’ordre, c’est à dire le groupe Total, n’est pas inquiété et peut continuer à sévir. Comme l’affirmait un sinistré : En matière de « justice », l’expropriation reste le meilleur remède à cette maladie qui s’appelle « le profit avant tout ».

Les dernières brèves