Colomiers-Toulouse

De l’argent, il y en a dans les poches du patronat

Brève
31/12/2018

Les gilets jaunes ont à nouveau manifesté samedi 29 décembre. A Toulouse, ils étaient près de 2 000.

Il faut dire que malgré les annonces de Macron pour désamorcer le mouvement, le mécontentement ne peut que demeurer. Par, exemple, concernant la prime exonérée de tout impôt jusqu’à 1 000 € que pourraient verser les entreprises à leurs salariés, c’est loin d’être gagné. Ainsi, à Colomiers, une soixantaine de salariés de Carrefour Supply Chain (ex-Logidis) ont fait grève le 21 décembre au matin, suite au refus du groupe de verser la moindre somme alors qu’il a touché, rien qu’en CICE, 300 millions net de l’Etat. La CGT Carrefour qui a organisé cette grève revendique un salaire minimum de 1 800 € net et le versement d’une prime exceptionnelle de 1 000 €.

Bref, ce sont bien les salaires qu’il faut augmenter partout. Et contre la classe capitaliste qui se gave et ne veut rien lâcher, seule la mobilisation de tous pourra payer.