Toulouse

Extraits d’un communiqué du DAL 31

Brève
18/03/2020

« Le gouvernement se targue d’une mesure en faveur des plus vulnérables, la prolongation de 2 mois de la trêve hivernale (jusqu’au 31 mai) et en même temps le ministre du logement réinvente les « léproseries » : les sans-logis contaminés, seront placés dans des centres dédiés aux personnes atteintes par le virus.

C’est à dire qu’au lieu de réquisitionner les innombrables logements vides pour protéger les sans-abris de la contamination, le gouvernement les laisse à la rue jusqu’à ce qu’ils soient contaminés ?

À Toulouse aucune solution n'est mise en place par la municipalité́ en faveur des personnes vivant dans la rue. La Préfecture a annoncé l'ouverture d'ici une dizaine de jours d'un lieu comprenant ...18 lits ! C'est trop peu et trop tard ! Sans compter que rien n’est mis en place dans les lieux d’accueils pour personnes précaires concernant l'alimentation ou le lavage des mains !

Face à ces annonces nous revendiquons des mesures d’urgence pour les personnes les plus vulnérables :

-La réquisition des logements et bâtiments vides pour loger l'ensemble des sans-abris à Toulouse, y compris les 1500 personnes confinées dans les chambres d'hôtel du dispositif d'urgence et les centaines qui sont en gymnase actuellement ;

-Un moratoire sur la part du loyer supérieure à 20% du revenu des locataires ;

-Le rétablissement intégral des APL et leur renforcement, couplé à une vraie baisse des loyers ;

-Un moratoire sur les factures impayées d’énergie, d’eau, de téléphone et d’internet pour cause de revenus insuffisants ou en baisse. »

Les dernières brèves