Toulouse

Grève au 115

Brève
01/11/2018

La cinquantaine de salariés du Samu social qui gère l’hébergement d’urgence se sont mis tous en grève jeudi 18 octobre car la situation est devenue ingérable.

Ils ne sont plus que 3 agents pour suivre 800 hébergés à l’hôtel suite à deux suppressions de postes. A la fin de l’hiver dernier, 300 personnes en famille ont été remises à la rue sans solution même temporaire. Les appels explosent et le 115 ne peut répondre qu’a moins de 10 % d’entre eux.

Les salariés demandent le renforcement immédiat de leurs effectifs et la création de places d’hébergement d’urgence. Mais pour l’État l’urgence, c’est d’aider les super-riches !