Toulouse

Hôpital Ducuing : « Du blé pour la santé, pas pour les financiers »

Brève
18/06/2020

A l'hôpital J. Ducuing (privé à but non lucratif), l'après Covid ressemble à l'avant. A la maternité, la direction invoque des difficultés financières pour augmenter le temps de travail la nuit et les soignants devraient travailler 94 heures de plus par an pour le même salaire. En mars et avril, c'est le service des urgences qui a dû fermer la nuit par manque de personnel, en pleine épidémie. Quant aux heures supplémentaires effectuées pendant la crise sanitaire, elles ne seront pas payées.

Après avoir participé en nombre à la manifestation du 16 juin, les salariés se sont rassemblés devant l'établissement, soutenus par des voisins et usagers. Alors que les milliards coulent à flots pour maintenir les profits du CAC40, les travailleurs de la santé n'ont aucune raison de voir sacrifier leurs emplois et leurs salaires.

Les dernières brèves