Toulouse

La fête de Lutte ouvrière interdite à Toulouse

Brève
28/09/2020

Malgré notre volonté et notre détermination à organiser la fête de Lutte ouvrière les 26 et 27 septembre à Toulouse, en tenant bien sûr compte des contraintes sanitaires, celle-ci n’a pas eu lieu cette année. Une décision d’interdiction de la préfecture de la Haute-Garonne est intervenue à la veille de la fête.

Mais dans le même temps, nombre d’entreprises réunissant des milliers de travailleurs ont pu et peuvent continuer de fonctionner, moyennant un engagement purement formel au respect des mesures barrières, contribuant parfois de façon importante à l’extension de l’épidémie. Les enjeux économiques priment et cela ne peut nous étonner. Dans une société où la recherche du profit guide une grande partie des décisions, celles-ci ne peuvent être neutres, même quand il s’agit de sauvegarder la santé de tous.

Nous avons cependant organisé une réunion publique avec Nathalie Arthaud, le dimanche 27, qui a permis à nos camarades et amis de nous retrouver collectivement, malgré tout. Le déroulement de la réunion et le débat qui a suivi ont permis de démontrer que dans cette période de crise et d’attaques contre les travailleurs, l’affirmation des perspectives communistes révolutionnaires et l’activité militante sont indispensables.

Les dernières brèves