Toulouse

Le MEDEF en redemande à un gouvernement aux petits soins

Brève
11/04/2019

Venu à Toulouse pour participer à une tribune du MEDEF, Geoffroy Roux de Bézieux, son président , participe à sa manière au « grand débat », en traçant les grandes lignes de la feuille de route qu’il assigne à Macron et son gouvernement.

Baisse des impôts de 23 milliards pour les 28,5 millions de « ménages » et surtout autant pour les 3,8 millions d’entreprises, parmi lesquelles 287 grandes entreprises pèsent à elles seules 30% des emplois. Autant dire qu’il s’agit principalement d’un nouveau cadeau pour les plus riches qui viendra s’ajouter à la suppression de l’ISF, à la baisse de l’impôt sur les sociétés et aux 40 milliards de CICE déjà versés, prétendument pour embaucher.

Mais l’appétit patronal ne s’arrête pas là : il convient également de continuer de saigner les services publics utiles à la population en augmentant leur « productivité », comprenez continuer à supprimer des emplois et en conséquence augmenter le temps de travail de ceux qui restent.

Pour couronner le tout, le report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans.

Ces « doléances » -là, le grand patronat n’a pas besoin de descendre dans la rue pour les faire entendre et les voir satisfaites, il a un gouvernement fait tout exprès pour ça.