Cimenterie Lafarge (Martres-Tolosane - 31) :

Les salariés réclament leur dû

Brève
28/02/2018

Depuis mardi 27 février, les travailleurs de la cimenterie Lafarge à Martres-Tolosane sont en grève, dans le cadre d’un mouvement national qui touche 9 sites sur les 10 situés en France. Un piquet de grève bloque l’accès des camions et l’usine est à l’arrêt. Ils réclament une prime de rattrapage de 1000 € nets.

Cela fait des années que les salaires font du sur place alors que les affaires vont très bien pour ce leader mondial du ciment qui a fusionné en 2015 avec son concurrent suisse Holcim, fermé plusieurs sites et supprimé des centaines d’emplois. Le groupe s’est également illustré en Syrie, en versant plus de 5 millions de dollars à des groupes terroristes, dont Daesh, pour pouvoir y poursuivre ses affaires. Mais quand il s’agit des salaires la direction invoque la crise et la concurrence !

Les grévistes ont bien raison de réclamer leur dû et sont déterminés à faire céder leur patron.