Toulouse

L’extrême-droite : un danger mortel pour les travailleurs

Brève
27/03/2021

Huit membres du mouvement d'extrême droite Action française ont tenté jeudi 25 mars de perturber une réunion du Conseil Régional d’Occitanie. Ils arboraient une banderole dénonçant les « islamo-gauchistes ». Ces opérations musclées d’extrême-droite se multiplient en France. Comme les nervis du groupe Génération Identitaire, qui lui, cible les migrants, ces démagogues surfent sur les idées les plus réactionnaires qu’alimentent les prises de positions des ministres de Macron et des politiciens de droite.

Cette extrême-droite xénophobe se limite aujourd'hui à des actions médiatiques, parfois passablement ridicules comme celle du 25 mars. Mais la société capitaliste est dans un tel état de pourrissement, amplifié par la crise sanitaire, que demain ces groupuscules pourraient représenter un véritable danger pour les travailleurs. Car ces partisans de l’ordre capitaliste n’hésiteront pas à s’en prendre, non seulement aux assemblées de gauche ou aux immigrés qui fuient la guerre ou la misère, mais aussi aux bourses du travail, aux piquets de grève, à tous ceux qui ne veulent pas baisser la tête et finalement à tous les travailleurs, si la situation de crise persiste.

Les bonnes âmes "démocratiques" ou "républicaines" et les politiciens qui tous portent une lourde responsabilité dans l'aggravation de la situation, ne peuvent pas constituer un rempart contre ces agissements. L'alternative à l’évolution réactionnaire de cette société se trouve dans l'organisation du monde du travail pour la défense de ses intérêts.

Les dernières brèves