Seysses (banlieue toulousaine)

Maison d’Arrêt de Seysses : surpopulation insupportable

Brève
08/03/2019

À la Maison d’Arrêt de Seysses, jeudi 7 mars au matin, près d’une centaine de gardiens ont bloqué l’entrée de la prison, revendiquant une hausse des salaires et du recrutement. Ils réclament aussi la démission de Belloubet, garde des sceaux. À raison d’un surveillant pour plus de 130 détenus, le personnel estime ne plus pouvoir assurer la sécurité.

De leur côté, des dizaines de détenus ont refusé de réintégrer leurs cellules pour dénoncer leurs conditions de vie : la surpopulation a dépassé les 100 % et ils sont plusieurs centaines à devoir partager leur cellule à 3, avec un matelas au sol.

Être enfermé ou travailler, dans ces conditions indignes est intolérable et les salariés comme les détenus n’en veulent plus !