Perpignan

Solidarité entre travailleurs

Brève
04/10/2019

Les salariés de l’ADSEA de l’Aude sont inquiets du projet de mise sous administration provisoire, mesure préconisée par le Département. Le conseil d'administration envisage une convention de partenariat avec « l'Enfance Catalane » (association des Pyrénées-Orientales).

Pour faire entendre leur colère, les travailleurs sociaux de l’Aude se sont rendu ce mardi 2 octobre à Perpignan, où un rassemblement était prévu devant le service AEMO (Action Educative en Milieu Ouvret) de « l'Enfance catalane ».

Les Syndicats SUD et CGT de « l'Enfance Catalane » ont appelé à débrayer pour accueillir les salariés de l'Aude en grève. A 16h nous avons tous été reçu par le président et le directeur général de « l'Enfance Catalane ». Le conventionnement validé entre les deux conseils d'administrations prévoit que « l'Enfance Catalane » mettrait du personnel à disposition pour venir en aide à l'ADSEA. Tout en parlant d’« une convention de sauvetage des emplois », il s’agirait d’interrompre dans un premier temps 7 CDD. En fouillant un peu plus, l'intérêt de « l'Enfance Catalane » n'est pas que la « défense de valeurs associatives » comme on aime bien nous le rabâcher pour essayer de nous endormir. Mais il s’agit bel et bien de mutualiser les moyens administratifs, avec le risque dans un deuxième temps de supprimer d’autres emplois.

Entre grévistes, en fin de réunion, on s'est dit à bientôt, on reste en contact pour parer les mauvais coups. Tout le monde était content de cette solidarité entre travailleurs.

Les dernières brèves