Toulouse (31)

Freescale (ex Motorola) : grève en production

Brève
09/09/2009

Lundi 7 septembre, près de 300 travailleurs de production ont décidé de se mettre en grève, pour obtenir des indemnités de départ conséquentes, suite à la décision de fermeture des secteurs de production fin 2011.

L'équipe de nuit a suivi le mouvement et s'est retrouvée mardi 8 septembre à 10h avec les deux équipes de jour et les deux équipes de week-end. Cette AG a regroupé 200 travailleurs et a élu un comité de grève de 30 membres, où se sont inscrit également des militants de l'intersyndicale CGT-CFDT-CFTC. Il a aussi été décidé de rejoindre ceux de Molex le mercredi 9 septembre pour la manifestation interprofessionnelle appelée par la CGT de Haute-Garonne.

La revendication mise en avant concerne les indemnités de départ. Avant l'été, il était question de 150 000 euros + 2 mois de salaire par année d'ancienneté + 6 mois de salaire de carence. Pour l'instant, les grévistes réclament de la Direction qu'elle fasse ses propositions en la matière.

Ils savent que Freescale a les moyens de payer. Stephen Schwarzman, le patron de Blackstone, le principal fond d'investissement qui a racheté Freescale en 2006, est le patron le mieux payé des États-Unis avec ... 702 millions de dollars l'an dernier. Et ils n'ont pas oublié que les dirigeants du trust avaient ponctionné 102 millions d'euros de dividendes sur les comptes de Freescale France en 2007 et encore 182 millions en 2008.

Les travailleurs ont raison de réclamer que les licencieurs passent à la caisse.

Villemur sur Tarn (Région toulousaine)

Solidarité avec les travailleurs de Molex

Brève
08/09/2009

Depuis le 5 août, après cinq semaines de grève en juillet, les 280 travailleurs de Molex se sont vus interdire l'entrée de l'usine par leur patron. Malgré les décisions de justice et les rodomontades du ministre Estrosi, les dirigeants de Molex veulent boucler le plan de fermeture pour le 15 septembre et tout est bon, pour prendre à la gorge les salariés : ainsi la paie d'août n'est toujours pas versée, alors que la paie de juillet a été fortement amputée des retenues dues à la grève.

Les travailleurs de Molex ont mille fois raison de se défendre. Il n'y a aucune raison d'accepter d'être les victimes du monopoly des capitalistes, qu'ils soient américains ou français. Molex doit payer pour les emplois ou pour des indemnités décentes. Mais Snecma/Labinal aussi, qui a vendu en 2004 à Molex l'activité connectique automobile. Ainsi que Peugeot qui depuis des années profite du travail des salariés.

Solidarité avec ceux de Molex !

Rassemblement devant l'usine, à Villemur sur Tarn, ce mercredi 9 septembre à 17h.

Lot et Garonne

Les enfants handicapés victimes de la politique du ministre

Brève
08/09/2009

A Agen, une mère, n'ayant pu scolariser son enfant handicapé faute d'avoir trouvé un Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS) pour l'assister, a décidé de porter plainte contre le gouvernement. En effet, en supprimant 90% de ces emplois (4500 sur 5000), le gouvernement est responsable de la déscolarisation de milliers d'enfants handicapés qui ne peuvent se priver d'assistance à l'école. Dans le Lot et Garonne, 30 enfants handicapés, selon le SNUipp, se retrouvent dans le même cas, déscolarisés, et 20 autres ne vont à l'école que grâce à une solution précaire et provisoire.

Le ministre de l'Education, Chatel, claironne partout que son principal « défi » est « que chacun ait sa chance » et que « l'Éducation nationale doit être un réducteur d'inégalités ». Des phrases mensongères contredites par sa politique.

Landes

Un PDG socialement capitaliste

Brève
08/09/2009

Le PDG de Sony à Pontonx sur Adour, celui qui avait été retenu une nuit par les salariés en mars dernier, s'est dit « choqué » par les banderoles brandies par les salariés licenciés et marquées « Sony la honte » ou « l'arnaque ». Pour lui, Sony est « socialement responsable » car l'entreprise a versé des primes de licenciements que le PDG qualifie de « généreuses », primes qu'il nie maintenant avoir lâchées après avoir passé une mauvaise nuit... Quant aux « généreux » profits accumulés pendant des années sur le dos des salariés pour le compte des actionnaires, il n'en est pas question.

Le PDG, payé pour cirer les pompes de ses patrons, poursuit en ajoutant au sens « social » de Sony le fait que le site ait été cédé à un repreneur pour un euro symbolique. Ce qu'il ne dit pas, c'est que le repreneur annonce tout au plus 100 emplois sur le site alors qu'il y en avait un millier il y a 20 ans, et encore 311 il y a quelques mois.

Sous le règne des capitalistes, ce n'est pas la « responsabilité sociale » qui gouverne, mais la loi du profit des actionnaires. Les contrôler, pour les empêcher de nuire, est une nécessité.

Gironde

Les riches, un marché en expansion

Brève
08/09/2009

Bernard Arnault, milliardaire et une des premières fortunes du pays, investit dans son vignoble bordelais : il fait construire au Château Yquem un chai pouvant contenir jusqu'à un million de bouteilles. Chaque bouteille se vend entre 200 et plusieurs milliers d'euros. Ce qui fait cher le centilitre de raisins fermentés !

Plus de bouteilles pour plus de riches ou plus de bouteilles pour des riches de plus en plus riches ? En tout cas, la crise, c'est pour les travailleurs, pas pour la bourgeoisie.