Communiqué de Richard Blanco, porte-parole de Lutte Ouvrière dans le Tarn-et-Garonne, à propos de la visite de Hollande à Liebherr-Campsas

Communiqué
05/05/2017

            La visite du chef de l’Etat sur le site de Liebherr Campsas, ce vendredi 5 mai, est ressentie par bien des travailleurs comme une provocation.

            Le quinquennat de Hollande s’est traduit par une série de mesures et de lois qui ont été de véritables attaques contre le monde du travail et un boulevard pour les intérêts patronaux. Avec les lois Rebsamen, Macron, El Khomri, le CICE, le pacte de responsabilité, les attaques contre le code du travail, toutes ces dispositions ont montré que Hollande et ses ministres étaient dans la lignée du quinquennat précédent de Sarkozy : un gouvernement au service du MEDEF.

            Electoralement les dirigeants du Parti Socialiste l’ont payé par la défaite cuisante de leur candidat à la présidentielle. Mais le candidat soutenu par Hollande pour ce deuxième tour, le larbin des banquiers Macron, se prépare à être le continuateur de cette politique. Quant à Marine Le Pen, elle se soumettra de la même manière à ceux qui exercent une véritable dictature sur la société, les grandes puissances industrielles et financières.

            Soyons nombreux au rassemblement organisé ce jour-là pour faire entendre les exigences du monde du travail : les salaires et les emplois doivent passer avant les dividendes des actionnaires.

Richard Blanco