Manifestation du 24 à Limoges

Contre le saccage des retraites, tous les secteurs du monde du travail représentés !

Brève
25/09/2019

Autour d'un millier de manifestants ont défilé dans les rues de Limoges, du carrefour Tourny à la préfecture, pour dire leur opposition à la réforme des retraites qui va faire reculer tous les travailleurs.

Et contrairement à ce qu'ont distillé les médias, il ne s'agissait pas d'une manif de cheminots défendant "leur" régime spécial. Tous les secteurs du monde du travail étaient représentés : les ouvriers d'usine de chez Valéo, Legrand etc..., les hôpitaux publics comme la polyclinique de Limoges, les travailleurs de La Poste, des enseignants en grève...

Les vrais privilégiés n'ont pas besoin de cotiser pour leur retraite : ce sont les actionnaires, les boursicoteurs, les capitalistes. C'est à eux de payer, c'est ce que ceux qui étaient dans la rue tenaient à exprimer !

Limoges

Manif "pour le climat" : renverser le capitalisme !

Brève
22/09/2019

Samedi 21 septembre, , dans le cadre de la journée mondiale "pour la défense du climat", plusieurs milliers de participants ont manifesté dans les rues de Limoges. L'évolution climatique inquiète et à juste titre !

D'importantes manifestations ont eu lieu un peu partout dans le monde, les organisateurs demandant à l'ONU, qui organise une réunion sur le sujet, d'agir.

Ni l'ONU, ni les gouvernements, ne sauveront la planète. Ils sont à la botte des capitalistes. Or ce sont précisément ceux-ci qui, pour faire toujours plus de profits, le plus rapidement possible, exploitent à fond les ressources naturelles et les travailleurs. Les capitalistes ne se soucient absolument pas des conséquences à long terme de leur pratique. Ils sont dans la compétition économique permanente, dans la spéculation quotidienne.

Pour sauver la planète, il faut se donner comme objectif de renverser leur domination économique et politique, de les exproprier au bénéfice de la collectivité.

Limoges (Haute Vienne)

Soutien aux migrants : une manifestation réussie

Brève
08/09/2019

Plus de 300 manifestants ont défilé ce samedi 7 septembre dans les rues de Limoges, de la préfecture à la mairie, en passant par le Forum des associations et le tribunal administratif, en soutien aux migrants de nouveau menacés d'expulsion.

Délogés en juin des locaux qu'ils occupaient prés de la fac de lettres, une centaine ont trouvé refuge dans des locaux industriels désaffectés, avenue de la Révolution. Les propriétaires des locaux viennent de les assigner au tribunal et ils sont encore une fois menacés d'être mis à la rue. L'audience qui devait avoir lieu lundi 9 septembre serait repoussée, très certainement au vu de l'émotion et de la mobilisation assez réussie, qui a surpris en ce tout début de septembre .

Comme l'ont scandé les manifestants : des papiers et un toit pour tous !

La liberté de circulation et d'installation pour tous ceux qui le souhaitent , c'est le minimum que tous les travailleurs doivent exiger pour ceux qui sont nos frères de classe et qui, en rejoignant le monde du travail, peuvent être un renfort pour le mouvement ouvrier !

Limoges

Fermeture du CEAL : Un sale coup de l'ARS contre les enfants autistes

Brève
23/07/2019

Créé en 2014 au sein du CHU de Limoges, le Centre Expert Autisme de Limoges a été fermé au 1er juillet par l'ARS (Agence Régionale de Santé) Nouvelle Aquitaine.

Depuis 2016, le CEAL était dans le collimateur de l'ARS qui lui reprochait de coûter trop cher. Pourtant son utilité et sa réussite sont indéniables : depuis sa création une augmentation de 20% des diagnostics et prises en charge précoces et une augmentation importante des intégrations d'enfants autistes en milieu scolaire.

L'ARS a confié les expertises et diagnostics à des associations privées, les enfants diagnostiqués au-delà de 3 ans et 11 mois n'étant plus pris en charge alors que le CEAL accueillaient tous les enfants de 0 à 6ans. Du coup, près de 50% des enfants diagnostiqués restent sur le carreau !

L'Association Autisme Limousin , soutenue par un grand nombre de parents, vient de déposer plainte avec juste raison !

Haute Vienne

Transports scolaires : l'équité ce serait la gratuité !

Brève
12/07/2019

A la rentrée prochaine, pour une bonne partie des parents d'élèves de la Haute Vienne, le transport scolaire, désormais géré au niveau de la grande région pour les douze départements de la Nouvelle Aquitaine, va coûter plus cher et parfois même beaucoup plus cher.

Le forfait unique annuel de 65 euros quel que soit le nombre de kilomètres et avec la possibilité de choisir 2 circuits (par exemple pour ceux allant chez une nounou certains jours), tout cela disparaît .

Les tarifs seront désormais calculés pour chaque famille en fonction du quotient familial sous prétexte de "plus grande équité". Du coup, un grand nombre de familles modestes vont voir leur budget transport doubler et même parfois tripler !

L'école "républicaine" n'est pas gratuite loin de là , elle devient même de plus en plus chère pour les familles populaires.