Communiqué d' Élisabeth Faucon, porte-parole régionale de Lutte Ouvrière

Communiqué
23/11/2012

Chez Albany, comme le craignaient les travailleurs et les syndicats, le couperet est tombé : 127 suppressions de postes à Sélestat, et 75 sur 127 à Saint-Junien.

Vu les licenciements qui se multiplient partout et l'augmentation du chômage, les chances de retrouver du travail sur la région, et même d'en retrouver tout court, sont bien minces. Alors que faut-il faire ? Attendre « en priant les dieux » que « la crise passe », comme on veut nous le mettre dans la tête ?

Dans les fortunes accumulées des actionnaires de tous les groupes, il y a de quoi maintenir tous les emplois en maintenant les salaires. En ce qui concerne Albany, le groupe et particulièrement l'entreprise de Saint-Junien sont bénéficiaires. Il n'y a qu' à aller voir sur internet comment le PDG se félicite des bons résultats du groupe pour 2012 malgré « la crise ».

Mais ces gens-là n'en ont jamais assez et leur rapacité finira par provoquer l'explosion sociale qui les obligera à prendre sur leurs profits.

Au nom de tous mes camarades, je tiens à affirmer que les militants de Lutte Ouvrière sont aux côtés des salariés d'Albany dans le combat qui les oppose au groupe Albany, combat que nous devrons bien mener tous ensemble, nous les travailleurs, contre tous les exploiteurs !