Moselle

Une expulsion particulièrement répugnante

Brève
09/05/2010

Un jeune polyhandicapé de 15 ans a été expulsé jeudi 6 mai vers le Kosovo. Celui-ci était accueilli à l'institut d'éducation motrice de Freyming-Merlebach pour une maladie évolutive nécessitant des soins quotidiens importants.

Ce ne sont pas moins d'une trentaine de policiers et de gendarmes qui ont fait irruption dans l'établissement, et qui ont emmené l'adolescent devant le personnel choqué et impuissant.

Cette expulsion est particulièrement révoltante. Voilà le sale boulot du gouvernement Fillon.

3 ans de Sarkozy

La voix de son maître

Brève
09/05/2010

Jeudi 6 mai, Nadine Morano organisait un banquet-meeting dans sa commune de Toul pour "célébrer les 3 ans de Sarkozy à l'Élysée". Devant un public acquis, elle a encensé les réformes engagées par le gouvernement : suppression des droits de succession, bouclier fiscal, non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite... tout y est passé.

Et, comparant la situation à celle de la Grèce, elle se félicite "qu'on n'est pas en situation de se faire imposer des réformes, on prend l'initiative".

Traduire : Sarkozy promet l'austérité et les attaques contre le monde du travail vont s'accélérer.

Groupe Arche Villers-La-Montagne

FVM : en grève pour les salaires

Brève
04/05/2010

Les travailleurs de l'ancienne usine Peugeot de Villers-la-Montagne sont en grève depuis près de trois semaines et des pièces viennent à manquer à Borny. Ils réclament 100 euros d'augmentation.

L'usine est passée de main en main, et fait partie maintenant du groupe Arche. Le PDG - actionnaire du groupe - a osé déclarer sur cette grève : "ce sont des enfantillages. La France est la risée du monde avec des manifestations comme celles-là... Les élus n'ont qu'à rester dans leurs mairies, comme les gars d'Eurostamp, qui n'ont rien à faire ici".

En réponse aux "enfantillages" du PDG, les travailleurs sont toujours en grève et la production ne sort pas.

Chantier de l'hôpital de Metz

Les requins

Brève
04/05/2010

Un patron letton qui met à disposition d'une société luxembourgeoise, sous-traitante d'une société de BTP française... voilà la chaine qui a conduit vingt et un travailleurs lettons payés à la tâche à travailler six jours sur sept, dix à douze heures par jour sur le chantier du nouveau CHR de Metz.

Le tout sans contrat de travail et sans fiche de paye. Ils étaient de plus logés dans des conditions scandaleuses. L'un d'entre eux ayant porté plainte à la gendarmerie, leur situation a finalement été régularisée avec l'appui de la CGT.

Une illustration des méthodes de tous ces intermédiaires et grosses sociétés du BTP qui s'enrichissent sur le travail des ouvriers.

TRW Vosges

Usine bloquée

Brève
01/05/2010

La direction de l'usine TRW de Ramonchamp veut procéder à 88 licenciements sur 420 salariés. Pourtant, si l'on en croit la presse spécialisée, le groupe TRW n'éprouve pas de difficultés particulières, au contraire. Comme d'habitude, les patrons en veulent toujours plus.

Mais les travailleurs n'acceptent pas cette logique.Ils n'acceptent pas les indemnités très insuffisantes qu'on leur propose. C'est pourquoi ils se sont mis en grève et bloquent l'usine.