Smart Hambach

Pourquoi - et pour qui - les impôts montent

Brève
20/04/2010

Cette semaine, c'est le département de la Moselle qui va apporter 450 000 euros au goupe Daimler-Mercedes à qui appartient l'usine de la fabrication de la Smart à Hambach. En janvier, c'était la Région qui annonçait une aide de 900 000 euros.

Le département est dirigé par la droite, la Région par la gauche... et les aides arrivent de tous côtés.

Les impôts devraient servir à la collectivité, pas à enrichir les grands groupes capitalistes comme Mercedes et les autres.

Champigneulles

Non aux fermetures de classe !

Brève
19/04/2010

Suite à une décision de l'Inspection Académique, deux fermetures de classes sont prévues pour la rentrée prochaine à Champigneulles (banlieue de Nancy) : une classe d'adaptation pour les élèves en difficulté à l'école élémentaire Jean Moulin, une autre à l'école maternelle des Mouettes, dans un quartier populaire. Ce sont les conséquences de la politique du gouvernement, qui en supprimant des postes d'enseignants sacrifie l'éducation des jeunes, notamment des plus fragiles et de ceux issus des milieux populaires.

Ces fermetures sont un véritable scandale, contre lequel instituteurs et parents d'élèves de Champigneulles commencent à se mobiliser.

Parisot

Grève chez la patronne des patrons

Brève
18/04/2010

Le groupe Parisot (la famille de Laurence, vous savez la patronne du Medef) possède une fabrique de meubles dans les Vosges.

Depuis 10 jours, un piquet de grève était installé pour réclamer une hausse de salaires de 75 euros nets par mois. La direction a bien sûr expliqué que l'entreprise était en difficulté, tout juste à l'équilibre, pour refuser les revendications. Au bout de dix jours de grève, le piquet a été levé hier, suite à un accord entre la direction et les délégués syndicaux de la CGT, CFDT et FO prévoyant une hausse de 25 euros au 1er mai.

L'héritière Laurence Parisot peut bien vanter les mérites de la "concertation" avec les syndicats. Dans son usine, ce n'est pas vraiment ça, la direction adoptant une attitude agressive vis à vis des grévistes. Quant à être sur la paille... Parisot serait plutôt dans la soie.

Thionville

Carrefour du ras le bol

Brève
18/04/2010

Samedi 17 avril, les salariés du Carrefour de Thionville étaient en grève dans le cadre d'un mouvement national.

80 employés ont quitté leurs postes trois heures durant pour dénoncer des conditions de travail qu'ils jugent inacceptables.

La situation s'est dégradée au fil des années. Parfois la même personne doit gérer trois rayons à la fois, pas parce que Carrefour ne trouve personne à embaucher mais pour faire plus de profit.

La plupart des caisses étaient fermées, faute de caissières. Et les employés comptent remettre cela le 30 avril si rien ne bouge du côté de la direction.

Bouzonville (Moselle)

Un patron dictateur

Brève
18/04/2010

Il n'a "pas de temps à consacrer pour donner une explication à cette affaire" explique au Républicain lorrain un petit patron d'une entreprise de nettoyage de poids lourds près de Bouzonville en Moselle.

L'affaire ? Il s'est jeté sur un conseiller du salarié CGT venu assister un cadre de l'entreprise menacé de licenciement. Le conseiller du salarié a porté plainte contre ce patron de droit divin.

Les agressions contre les conseillers du salariés, voire les inspecteurs du travail, sont en hausse. Et après les patrons viennent nous expliquer que la lutte des classes c'est périmé ?