La Semaine

Guy Maurhofer (LO) : pour “porter une voix différente”

Article de presse | 
13/06/2015

Le résultat de dimanche, il s'en moquerait presque. « Ce qui compte, c'est de permettre aux gens qui en ont gros sur la patate de pouvoir s'exprimer. Avec nous, ils ont cette possibilité. Si on ne s'était pas présenté, on aurait laissé la parole aux autres », expose d'entrée Guy Maurhofer, le candidat Lutte Ouvrière. D'obédience « internationaliste», chef de file d'une liste « communiste et révolutionnaire », celui qui fut crédité en mars 2014 de... Lire la suite >

Le Républicain lorrain

Les thèmes de campagne dans l'édition de Thionville

Article de presse | 
12/06/2015

12 juin : le défi de la detteGuy Maurhofer (LO), lui, constate que la dette de la ville est importante. « Mes adversaires se balancent les chiffres à la tête et s'accusent l'un l'autre, mais ils ne remettent absolument pas en cause les banques qui se goinfrent sur les dettes publiques », observe celui qui est prêt à mener le combat contre les établissements bancaires.11 juin : urbanisme et logementGuy Maurhofer (LO) a une proposition forte : la... Lire la suite >

Le Républicain lorrain

N'oublions pas les travailleurs...

Article de presse | 
04/06/2015

Dans notre édition de mardi, nous vous présentions les cinq listes en course. Et nous avons commis une petite imprécision... La liste conduite par Guy Maurhofer ne s'appelle pas seulement "Lutte ouvrière" mais " Liste Lutte ouvrière - Faire entendre le camp des travailleurs. « C'est important car "faire entendre le camp des travailleurs, c'est justement ce qui justifie notre candidature », indique la tête de liste. Voilà qui est précisé.... Lire la suite >

Le Républicain lorrain

Lutte ouvrière veut repartir

Article de presse | 
10/05/2015

Il pourrait bien y avoir cinq listes à l'élection municipale de Thionville. Anne Grommerch (UMP), Bertrand Mertz (PS), Hervé Hoff (FN), Bertrand Tomasini (PCF) ont déjà déclaré leur candidature.Guy Maurhofer, candidat Lutte Ouvrière, annonce à son tour qu'il partira, s'il réussit à réunir quarante-trois colistiers. « Notre candidature est presque naturelle, dit-il. Nous étions candidats l'an dernier. À partir du moment où l'élection a été... Lire la suite >