Lille

Non à la chasse aux sans-papiers !

Brève
19/08/2019

Mohamed Lakel, militant connu et reconnu du CSP 59 (Comité des Sans-Papiers qui manifeste tous les mercredis à Lille depuis 20 ans pour réclamer la régularisation de tous les sans-papiers) a été arrêté le 6 août alors qu’il sortait de chez lui. En France depuis 2012, toutes ses demandes de régularisation ont été rejetées. Pour protester contre cette arrestation, et l’obligation de quitter le territoire, le milieu syndical, associatif et politique de Lille s’est mobilisé. Plusieurs manifestations et rassemblements ont eu lieu, notamment le samedi 17 août où il y a eu une marche de Lille à Lesquin (où se trouve le centre de rétention) avec plus de 200 personnes. Ce lundi 19 août il a été expulsé vers l’Algérie. Lutte Ouvrière s’associe à toutes les initiatives de protestation contre l’expulsion de ce militant. Liberté de circulation et d’installation de tous les sans-papiers !

Somme

Hôpital - Doullens : les urgences en colère

Brève
14/08/2019

Depuis le 5 août, le service des urgences est en grève.

Les salariés ont rejoint le mouvement national. Tout en assurant le service, ils protestent contre le manque d'effectifs et de moyens.

Depuis dix ans, dans ce service, le nombre de soignants n'a pas augmenté, contrairement à celui des patients accueillis qui, lui, a doublé.

Le gouvernement affirme que tout va pour le mieux, mais partout les personnels soignants tirent la sonnette d'alarme et dénoncent des conditions d'accueil pour les malades qui deviennent déplorables.

Vautours

Les vautours de la finance à l’œuvre

Brève
28/07/2019

Depuis quelques temps, un "bureau de conseil en investissement" situé dans le centre-ville de Maubeuge, propose d’investir dans l'immobilier à Détroit, aux USA.

Sur une dizaine d'affichettes, il est expliqué que la crise immobilière américaine puis économique mondiale de 2008 ayant poussé à la rue des milliers de familles, il y a de bonnes affaires à réaliser!

Il n'est pas question ici de s’expatrier pour aller vivre en Amérique. L'objectif est de devenir propriétaire à distance afin de "s'affranchir d'un certain nombre de charges fiscales" et "d'optimiser au maximum sa rentabilité" comme l'affiche ouvertement une des plaquette.

A Détroit, ancienne capitale de l'industrie automobile américaine, en faillite et ravagée par le chômage, des familles campent toujours à quelques mètres de leur ancienne maison, saisie par les banques et dont l’accès est condamné. A Maubeuge aussi, le taux de chômage dépasse les 30% et la ville se dépeuple.

Proposer à quelques-uns de faire leur beurre sur les catastrophes sociales que produit son économie folle, voilà qui résume bien les ambitions du système capitaliste.

Somme

Whirlpool-Amiens : manifestations des salariés de WN ( ex-Whirlpool)

Brève
26/07/2019

Une centaine d'ouvriers de l'ancienne usine de sèche-linges ont diffusé des tracts dans la semaine, puis manifesté le vendredi 26 juillet en centre-ville jusqu'au tribunal de commerce qui statuait sur leur sort et la fiabilité d'éventuels nouveaux repreneurs.

« Macron est venu, on est dans la rue », « Whirlpool nous a lessivé, WN nous a essoré » dénonçaient les banderoles.

Les résultats de l’audit sur l'utilisation de l'argent public donné à WN qui était supposé rassurer les salariés vient d’être connu.

Si 98,5% des dépenses ont été utilisées pour des dépenses « dont le lien avec l'activité de l'entreprise a pu être justifié » souligne le communiqué de presse relatif à l'audit, il reste que le reste des dépenses, 179 000 euros paraissent « inadéquates » : cadres payés un salaire mensuel avoisinant les 16 000 euros alors que les salariés avaient accepté une baisse de leur rémunération de 15%, des avantages en nature pour les dirigeants, comme des logements, voitures, une loge au stade de foot d'Amiens, "des frais de déplacement" notamment à l'international ou des « frais de représentation ».

La secrétaire d'État chargée du dossier a demandé à ce que l'audit soit transféré au procureur de la République d'Amiens qui décidera des suites à donner sur le plan commercial ou judiciaire.

Quelque soit le résultat, les salariés n’ont pas attendu pour exprimer leur colère de ces comportements qui pour être habituels n’en sont pas moins révoltants.

Somme

Somme : fermetures massives des centres des impôts

Brève
25/07/2019

Le ministère des finances prévoit de fermer des centaines de centres des impôts en France, dont une quinzaine dans le département de la Somme : des centres des impôts comme ceux de Péronne et de Montdidier, des trésoreries dont celles de Roye, Moreuil, Rosière-en Santerre et Ham. Ils seraient remplacés, ou pas, par des points accueil-public aux horaires restreints.

Peu importe au gouvernement que des contribuables soient obligés de faire plusieurs dizaines de kilomètres pour demander des renseignements ou déposer un formulaire. Et tant pis pour ceux qui n'ont pas de voiture ou du mal à se déplacer!

Le gouvernement entend supprimer des postes afin de faire des économies et trouver ainsi l'argent qu'il donne à profusion aux plus riches : suppression de l'impôt sur la fortune, crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi, crédit d'impôt recherche.

Les habitants n'ont pas à faire les frais des cadeaux fiscaux fait à des riches de plus en plus riches.