Salti

Manœuvres de voyous pour licencier un travailleur

Brève
23/06/2021

La direction de Salti, entreprise spécialisée dans les locations d’engins de chantier pour les entreprises du BTP, veut licencier un travailleur, militant à la CGT. Elle avance comme prétexte qu’il aurait récupéré pour son usage personnel une poubelle à papier, qui avait pourtant été jetée dans la benne à ordures.

Licencier un travailleur en période de crise, c’est criminel. En licenciant un militant sous un prétexte scandaleux, la direction se prépare en fait à attaquer encore plus, tous les salariés.

Un rassemblement est prévu le vendredi 25 juin à partir de 7h, devant l’entreprise Salti, zone de la Pilaterie, rue des châteaux, Marcq en Baroeul pour défendre ce travailleur.

Pompiers

Dans l’intérêt de tous, ils se mobilisent pour défendre leurs conditions de travail

Brève
22/06/2021

Depuis plusieurs semaines, une partie des pompiers du Nord mène un mouvement de grève et des actions militantes. Ils dénoncent la baisse des effectifs et les dangers que cela fait courir aux pompiers et à la population, et revendiquent 300 recrutements.

Depuis 2015 en effet, 150 emplois de pompiers ont été supprimés dans le Nord. Comme dans tous les services publics utiles à la population, l’État procède à des coupes budgétaires pour donner toujours plus d’argent public aux capitalistes.

Si les véhicules arrivent toujours sur les lieux d’intervention, c’est avec moins de pompiers à bord. Cela a des conséquences néfastes sur l’efficacité de l’intervention et sur les conditions de travail des pompiers.

Comme n’importe quel travailleur, les pompiers n’ont pas à accepter que leurs conditions de travail se dégradent.

Il est à espérer que les pompiers trouvent un large soutien de la population dans leur lutte et obtiennent satisfaction sur leurs revendications.

Lactinov – Abbeville (Somme)

De quoi laisser déborder le lait

Brève
21/06/2021

Les salariés de Lactinov et de Verescence d’Abbeville ont fait grève en début de mois suite aux propositions de leur direction lors des Négociations Annuelles Obligatoires.

La direction de Lactinov, qui collecte du lait et conditionne des produits laitiers, a assigné en justice, qui l'a déboutée, les grévistes sous prétexte qu’il n’y avait pas eu de conciliation !

Elle avait annoncé ne pas vouloir dépasser 0,8 % d’augmentation alors que l’entreprise se porte bien.

Ces patrons, cela osent tout... c'est à cela qu'on les reconnaît !

Hôpital de Saint-Quentin (Aisne)

Augmentation pour tous, embauche massive

Brève
17/06/2021

Le 15 juin, devant l’hôpital, a eu lieu un rassemblement d’ hospitaliers et de travailleurs de différents secteurs publics et privés pour une augmentation de salaires pour tous et des embauches massives dans les services publics.

Partout et en particulier à l’hôpital, les bras manquent et les directions imposent aux salariés de courir pour compenser le manque de personnel. Les salaires stagnent pour ceux qui gardent leur emploi.

Alors c’est tous ensemble que les travailleurs doivent exiger des embauches et des augmentations de salaires ainsi que leur indexation sur les prix.

Hôpital Roubaix

La direction contre les soignants et les patients

Brève
10/06/2021

À peine la pression des malades du Covid qui se relâche un peu, la direction prévoit de supprimer aux Urgences des postes d’aides-soignants. Ce serait l’équivalent de deux postes et demi en moins.

Elle justifie ces suppressions sous des faux prétextes.

Ce qui la guide, c’est la même chose que le gouvernement ou les directions d’entreprises privées : faire des économies sur le dos des travailleurs. La « santé », les patients, elle n’en a que faire.

Les travailleurs du service ont exprimé leur colère dans un mouvement de grève. Ils ont raison, ce sont les travailleurs qui représentent l’intérêt général, et certainement pas la direction de l’hôpital.