Métropole lilloise

On ne nous transporte pas, on nous roule

Brève
09/02/2019

Une coûteuse campagne d’affiches gigantesques fleurit à tous les coins de rue, montrant des usagers ravis pour faire connaître Ilévia, le nouveau nom du réseau de transport en commun de la MEL (Métropole Européenne de Lille).

C’est l’image inverse de la satisfaction des utilisateurs : suppression d’arrêts et de lignes de bus, baisse du nombre de navettes… Alors la grogne monte !

La raison de cette galère des usagers ? La majorité des élus de la MEL a voté une baisse de 10% (17 millions) du budget pour les transports. Par contre le changement de nom va coûter 2 millions d’euros. Et la MEL va dépenser 60 millions d’euros pour mettre en place des portiques anti-fraude dans toutes les stations de métro d’ici 2020.

Donc l’argent des contribuables plutôt que d’aller à un meilleur service public des transports est dilapidé en contrôle accru des usagers, et en arrosant des entreprises privées.