Pompiers du Nord

Pas de tests pour les malades

Brève
01/04/2020

Dans le Nord, les casernes de pompiers tournent au ralenti avec le confinement. Des pompiers sont mis « en réserve » car les directions des casernes cherchent à anticiper de potentiels cas de coronavirus chez les pompiers.

Si les pompiers disposent pour eux-mêmes du matériel adapté pour se rendre chez les gens suspectés de coronavirus, ils ne disposent pas de tests pour confirmer ou pas la contamination. Les personnes prises en charge sont soit hospitalisées, s’il y a un risque grave, puis testées à l’hôpital, soit elles restent confinées chez elles sans être testées.

Il faudrait pourtant, pour endiguer l’épidémie, recenser tous les cas avérés et les confiner non pas chez eux, dans l’angoisse de contaminer leurs proches, mais dans des bâtiments inutilisés comme les hôtels ou les logements vides, où ils seraient pris en charge. L’incapacité de l’Etat à anticiper cette situation et l’absence de tests de dépistage sont une aberration et cela ne peut qu’accélérer la propagation du virus.

Les dernières brèves