Nous nous sommes fait respecter, nous saurons les faire reculer

Communiqué
01/11/2010

Le gouvernement a eu le vote qu'il voulait. Mais il ne l'emportera pas au paradis, car les travailleurs ont relevé la tête. Même si le mouvement n'a pas été assez puissant cette fois-ci pour faire reculer le gouvernement et le patronat, c'est de cette façon que nous pourrons les faire reculer.

Nous savons tous depuis le début que la loi contre les retraites est injuste. Tous les travailleurs savent que pour ceux d'entre eux qui seront encore en activité à 60 ans, leur imposer deux ans d'usure, d'exploitation de plus est une infamie. Ils savent aussi que nombre d'entre eux auront perdu leur emploi avant 60 ans et que pour eux, la nouvelle loi signifiera une pension amputée.

Des centaines de milliers de travailleurs et de jeunes, trois millions au total, ont participé au mouvement sous une forme ou une autre et en sont fiers. D'autant plus fiers qu'ils savaient qu'ils avaient la sympathie de la grande majorité du monde du travail. Ils ont entrevu la puissance collective des travailleurs.

Les attaques du gouvernement ne portent pas seulement sur l'âge de départ à la retraite. Il y a tout le reste : les licenciements, la montée du chômage et de la précarité, la baisse du pouvoir d'achat. Il y a les mesures d'austérité, celles déjà annoncées et celles encore à venir. Toutes ces mesures ont en commun d'aggraver les conditions d'existence des salariés pour arroser d'argent les banquiers et toute la classe capitaliste afin qu'ils continuent à s'enrichir malgré la crise, malgré la pauvreté croissante.

D'autres luttes sont inévitables car ni le patronat ni le gouvernement ne nous laissent d'autre choix.

Alors, même si la loi sur la retraite a été votée, la journée de manifestations du samedi 6 novembre doit être largement suivie.

Manifestons nombreux, notamment à

Arras, 10h Place de la Gare ; Boulogne, 9h30 Quai Gambetta ; Calais, 9h30 devant l'Hôtel de Ville ; Cambrai, 14h30 sous Préfecture ; Douai, 9h30 Place d'Armes ; Dunkerque, 15h Place Jean Bart ; Lens, 10h Place du Cantin ; Lille, 14h30 Porte de Paris ; Maubeuge, 14h30 Espace Rive Gauche, Mail de Sambre ; Saint-Omer, 9h30 rue de l'Arsenal ; Valenciennes, 10h30 Place d'Armes