Oui à la liberté de circulation

Communiqué
23/06/2009

La préfecture du Pas-de-Calais déploie sur la ville de Calais d'importantes forces de police. CRS, gendarmerie mobile et brigade à cheval, ont depuis déjà une semaine investi la ville et leur nombre devrait parait-il monter à 1 500.Tout ce cinéma parce qu'à partir du 23 juin, pour une semaine, s'installe à Calais un camp de l'association No Border.

Cette organisation, dont les membres appartiennent à diverses nationalités, milite pour la liberté de circulation et l'abolition des contrôles migratoires et dénonce l'acharnement policier dont sont victimes les migrants sans-papiers, notamment ceux présents à Calais, qui essayaient de traverser la Manche. Ces militants viennent dresser un chapiteau dans la ville, animer des débats et organiser une manifestation le samedi 27 juin.

Nous sommes solidaires de leur défense d'un monde sans frontières et sans papiers et nous dénonçons ce tapage sécuritaire dans la ville de Calais.