Renault Cléon (Seine-Maritime)

600 salariés en grève contre le nouveau plan de "compétitivité"

Brève
08/10/2021

Il y a quelques mois, la direction du groupe Renault a annoncé un important plan d’économies avec la suppression de 15 000 postes dans le groupe dont 4 600 en France.

La direction du groupe a entamé depuis peu une série de « discussions » avec les organisations syndicales et a annoncé la couleur avec un « nouveau plan de compétitivité » !

Elle annonce 2000 suppressions d’emplois supplémentaires, un accroissement violent de la flexibilité. Elle compte aussi transformer le paiement des 20 minutes de pause quotidiennes en "prime accessoire" dans laquelle toute future augmentation de salaire sera prise. C’est, tout simplement, le blocage total de toute augmentation. Quant aux futurs travailleurs de Renault, embauchés comme intérimaires, c’est simple : ils ne toucheront pas cette prime.

Lundi 4 octobre, à l’appel de la CGT et de la CFDT, 600 travailleurs de l'usine de Cléon, sur les 3 équipes (matin, après midi et nuit) se sont mis en grève pour discuter collectivement en assemblées générales. Les grévistes étaient très heureux de se retrouver et ont voté à l’unanimité pour se retrouver rapidement de nouveau, avec pour objectif d’être encore plus nombreux.

Les dernières brèves