Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime)

Ateliers SNCF de Quatre-Mares : les empoisonneurs enfin condamnés

Brève
12/01/2022

Le 16 décembre dernier, la SNCF a été condamnée à verser 10 000 € de préjudice d’anxiété amiante à chacun des 119 cheminots retraités qui avaient porté plainte contre elle. Leur détermination et leur mobilisation pour faire reconnaître la responsabilité de leur patron a fini par payer.

La direction a en effet exposé des centaines de travailleurs de Quatre-Mares, pendant des dizaines d’années à l’amiante que ce soit au travers des locomotives ou des installations. Les cheminots travaillaient à l’époque sans protection individuelle ni collective. Ainsi, rien qu'aux ateliers, une centaine d'agents, ayant des plaques pleurales à cause de l'amiante, sont partis en retraite anticipée et une dizaine au moins en sont décédés.

La condamnation de la SNCF par la cour d’appel de Paris est le résultat d’un combat mené avec ténacité depuis 2013 mais il reste que la justice n’a toujours pas organisé le procès général de l’Etat et des patrons responsables du décès de près de 100 000 travailleurs empoisonnés à l’amiante.

Les dernières brèves