Grand Port Maritime du Havre (GPMH) (Seine-Maritime)

La grève a payé

Brève
15/12/2021

Les quelques 1000 travailleurs portuaires du GPMH ont affronté leur direction locale au cours de plusieurs actions depuis un préavis de grève déposé le 17 novembre. La direction du port du Havre est associée depuis peu à celle des ports de Rouen et de Paris dans un ensemble toujours dépendant de l’autorité de l’Etat et dénommé HAROPA.

Les travailleurs dénonçaient depuis longtemps l’explosion des heures supplémentaires, comme des repos impossibles à prendre. Ils exigeaient le remplacement de 30 départs non pourvus et l’embauche de 20 personnes. Pour eux, la baisse continue des effectifs mettait par exemple en danger les opérations nécessaires de maintenance sur des ponts ou des écluses.

Grâce à quelques démonstrations de force, notamment le 30 novembre en entrée de ville, et à quelques heures de grève déterminées, les travailleurs ont obtenu le remplacement de tous les départs de 2022 et 2023 et la création de 5 postes.

La grève a payé, et l’on ne peut que souhaiter que cet exemple se propage à bien d’autres secteurs, minés par le sous-effectif et les surcharges de travail.

Les dernières brèves