Seine-Maritime

Les AESH en colère

Brève
20/10/2021

Mardi 19 octobre, les 1200 Accompagnants (accompagnantes en réalité !) d’élèves en situation de handicap (AESH) de Seine-Maritime étaient appelées à se joindre à un mouvement de grève national. Plusieurs rassemblements se sont déroulés devant les antennes locales de l’Inspection académique.

Les AESH dénoncent la précarité dans laquelle l’Éducation nationale les maintient en privant la plupart d’entre elles d’un véritable statut. La grande majorité se voit maintenue en CDD à temps partiel imposé, avec un salaire qui ne permet pas de vivre. L’une d’elle racontait ses difficultés avec un contrat de 26 heures hebdomadaires payé 833 € mensuels !

En plus de cette précarité, les AESH se plaignent de la dégradation de leurs conditions de travail dues à leur effectif insuffisant. Beaucoup doivent s’occuper de plusieurs enfants, parfois dans des écoles différentes.

L’Éducation nationale traite avec le même mépris les enfants et les AESH !

Les dernières brèves