Magali Cauchois, tête de liste au Havre

Brève
22/02/2020

« Je suis enseignante remplaçante en collège. Je me présente au Havre qui est une grande ville ouvrière et immigrée, bien que la mairie soit de droite. Notre liste est à l'image des travailleurs de la ville. Certains candidats travaillent dans des entreprises liées à l'activité du port, de la raffinerie ou des industries automobile et aéronautiques. D'autres, surtout des femmes, aident les personnes âgées, soignent ou travaillent dans le nettoyage. D'autres encore cherchent du travail ou ont été rendus invalides par des emplois pénibles.

Nous voulons faire entendre les préoccupations des travailleurs : avoir un emploi, toucher un salaire ou une pension qui permette de vivre dignement. Nous voulons faire entendre dans les élections la voix de ceux qui ne veulent plus accepter la dégradation de leurs conditions de vie. Au Havre, les grèves, les actions et les manifestations contre la réforme des retraites ont été nombreuses depuis le 5 décembre, et ce n'est pas fini.

C'est dans ce contexte qu’Édouard Philippe, qui porte cette attaque violente contre nos retraites, tente de se refaire une santé politique au Havre où il se présente sans étiquette politique ! Je ne sais pas si, en venant faire des visites éclair sur des marchés, il espère faire oublier la politique de son gouvernement au service des riches. En tout cas, il n'est pas bien accueilli par les travailleurs. Et ceux qui tentent de l'interpeller sont toujours tenus à bonne distance par la nuée de gros bras et de journalistes qui l'entourent.

Voter pour la liste Lutte ouvrière au Havre, c'est la façon la plus claire de voter pour son camp, le camp des travailleurs et de voter contre la politique de ce gouvernement anti-ouvrier. »

Les dernières brèves