Cléon (Seine-Maritime)

Renault – Cléon : chômage partiel… profits entiers

Brève
27/09/2019

La direction de l’usine Renault de Cléon a annoncé qu’elle allait imposer des journées de chômage partiel.

En fait, la direction compte gérer les arrêts de chaîne au coup par coup, en utilisant le chômage partiel, en imposant une flexibilité sur le dos de la collectivité et des salariés.

Elle demande au préfet, en fait au représentant de l’État, la possibilité de mettre les travailleurs en chômage partiel pendant une journée, voire plusieurs jours, à sa convenance. Ainsi ces journées non travaillées seront payées par les caisses de chômage et non par Renault !

Il y a peu de temps, le gouvernement a diminué les allocations des chômeurs en prétendant qu’il n’y aurait plus assez d’argent dans la caisse. Renault, qui a 14 milliards de côté, a son autorisation pour taper dans la caisse chômage pour payer le chômage partiel dû à sa mauvaise organisation.

C’est écœurant !

Les dernières brèves