Le Trait (Seine-Maritime)

Sanofi : La direction tente d'intimider les travailleurs

Brève
30/12/2022

Depuis mi novembre, les salariés du groupe SANOFI se sont mobilisés pour obtenir des augmentations de salaire. Sur le site du Trait, qui produit des médicaments et des vaccins en seringue, en Seine-Maritime, la production a été arrêtée et un piquet de grève a été installé devant la porte. Le 22 novembre, la direction a fait intervenir la gendarmerie. Le lendemain, plusieurs centaines de grévistes se sont rendus au siège, en région parisienne, avec les salariés des autres sites pour demander une augmentation de salaire de 8%. Cette réunion a été annulée par la direction sous le prétexte d'affrontements sur le site entre salariés et forces de l'ordre.

Depuis, afin d'intimider les travailleurs en lutte, la direction du site du Trait menace deux élus de l'usine, ils ont reçu une convocation pour un entretien préalable en vue d'une sanction pour faute lourde pouvant aller jusqu'au licenciement.

SANOFI fait d'énormes bénéfices. La production du traitement Dupixent au Trait devrait rapporter, d'après un syndicat de l'entreprise, 10 milliards d'euros. Cette année, d'après ce même syndicat, il y a eu 16,5% de bénéfices supplémentaires au 3ème trimestre par rapport à l'année dernière. SANOFI reverse 17% de dividendes aux actionnaires et seulement... 2% aux salariés. Aujourd'hui, la direction s'attaque à ceux qui organisent la lutte pour intimider les autres salariés.

Les dernières brèves