Raffinerie Total de Gonfreville-l’Orcher (Seine-Maritime)

Totalement coupable !

Brève
15/12/2022

Total Energies et un de ses directeurs étaient jugés le 13 décembre au Tribunal Correctionnel du Havre, pour "blessures involontaires" "et "violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence dans le cadre du travail. Ce procès fait suite à l'incendie causant cinq blessés en octobre 2016 à la raffinerie de Gonfreville-l'Orcher, lors d'une opération de maintenance sur un réseau de torches, visant à remplacer le joint d'un tuyau de gaz. Quatre d’entre eux étaient salariés de Ponticelli, une des entreprises en sous-traitance permanente sur la plate forme, où d’ailleurs la moitié des travailleurs est employée par ces entreprises prestataires. Les syndicats CGT Total et Ponticelli s’étaient constitués partie civile pour dénoncer la "logique patronale qui menace la vie des travailleurs mais aussi la santé de toute la population environnante".

L’audience a mis en évidence la responsabilité de Total : absence de maintenance pendant neuf ans sur le tuyau de gaz, absence d'inspection commune préalable du site d’intervention entre Total et Ponticelli dans un secteur à hauts risques. Le Procureur de la République a lui-même déclaré : "Quand j’ai pris ce dossier, j’avoue que j’ai eu un peu peur car quand on relève tous les manquements, on se dit qu’on n’est quand même passé pas loin de la catastrophe".

Le jugement sera prononcé le 6 mars prochain.

Les dernières brèves