Santé (Seine-Maritime)

Une mobilisation réussie qui en appelle d'autres

Brève
14/05/2021

Mardi 11 mai, à l’appel d’un collectif national, des soignants des services de Réanimation du Chu de Rouen, d’Elbeuf, de Dieppe et des cliniques de l’agglomération se sont retrouvés à plus de 200 avec banderoles, animations et slogans au théâtre des Arts pour dénoncer les conditions de travail dégradés depuis des années : fatigue, stress, manque de moyen, turn-over des collègues usés par la situation.

Depuis plus d’un an le gouvernement se moque des soignants en promettant l’ouverture de lits et des renforts. A chaque vague épidémique les lits sont éphémères, ils apparaissent et disparaissent, tout comme les renforts, eux aussi éphémères…car c’est en transformant des unités et en fermant des blocs opératoires qu'il est possible de les ouvrir.

Leurs revendications sont claires : une revalorisation salariale, la titularisation de tous les contractuels, une augmentation des effectifs, et des formations appropriées avec des moyens matériels à la hauteur des besoins.

Le cri de colère des réanimations en appelle d’autres, car aujourd’hui c’est toute la santé qui a besoin de moyens, et c’est aux travailleurs de ce secteur qu’il revient d’imposer, par leur lutte, d’autres priorités aux gouvernements qui se succèdent, que de soigner les seuls profits.

Les dernières brèves