Le Havre. Municipales. "Faire entendre le camp des travailleurs" :  "Faire entendre le camp des travailleurs", c'est pour cette raison que Magali Cauchois, enseignante de 50 ans, se présente au Havre (Seine-Maritime) dans le cadre des municipales.

Article de presse
24/02/2020

Magali Cauchois avait obtenu 1,41 % des voix lors du 1er tour des municipales de 2014 au Havre. Cette enseignante se lance une nouvelle fois dans la bataille des municipales de mars 2020, dans la Cité océane.

"Je présente une liste estampillée Lutte ouvrière pour faire entendre le camp des travailleurs." Cette liste de 61 noms contient des travailleurs, des travailleuses, des chômeurs, des chômeuses et des retraité(e)s. Selon la candidate à la mairie, cette élection est une autre manière pour défendre des idées.

"La campagne donne l'occasion de se faire entendre au-delà de notre audience habituelle. La grève, comme la mobilisation contre le projet de réforme des retraites à laquelle nous participons, est aussi une manière de s'exprimer." Un projet défendu par le Premier ministre Édouard Philippe, également candidat aux municipales havraises. "Il porte la politique de son gouvernement anti-ouvriers. 80 % des CDD sont des contrats de moins d'une semaine. Il y a aussi des attaques contre les allocations-chômage. Le prix de la nourriture et de l'énergie grimpe, alors que les salaires et les pensions de retraite n'augmentent pas, sans parler de la dégradation de l'hôpital ou encore de l'école. C'est inquiétant de se dire : on fait tout ce qu'on peut pour s'en sortir. Et au final, on n'y arrive pas."

Tendance ouest Joris Marin